Ho’oponopono nouveau – Toute la sagesse hawaïenne pour vous apporter santé, bonheur et réussite – Du Docteur Luc Bodin

J’ai découvert ma méthode Ho’oponopono avec le défi des 100 jours.

Je me suis dit : 4 expressions pour aller mieux. Allééééez !!!!

Désolé

Pardon

Merci

Je t’aime

Si comme moi, vous faites des recherches, vous tomberez sur Joe Vitale et son « Zéro limite ». J’ai lu son livre et je me demande encore pourquoi j’ai dépensé de l’argent pour ça.

Joe Vitale y donne les grandes lignes de la méthode, sans toutefois aller au fond de la chose, car comme il l’explique lui-même, il fait des séminaires payants. Il ne peut donc dévoiler la poule aux œufs d’or.

Bien sûr, c’est mon interprétation, il ne le dit pas comme ça.

Dans son livre, il nous raconte surtout comment il a connu la méthode. Il nous fait part de « son culte envers son dieu vivant » de l’Ho’oponopono, le docteur « Machin Truc ».

Désolé pour ce que je viens d’écrire. Je suis consciente que ce n’est pas gentil.

Pardon à celles et ceux qui me lisent et qui auraient pu être blessés par mes écrits.

Merci d’être toujours en train de me lire en ce moment.

Je vous adore !

Ah ! Non, je ne vous adore pas. C’est écrit de dire « je t’aime »

Je m’aime, car c’est quand même la moindre des choses.

Dans la méthode ancienne d’Ho’oponopono que préconise Joe Vitale, nous devons considérer que tout, ABSOLUMENT TOUT ce qui nous arrive est parce que nous l’avons voulu. Nous sommes responsables de tout, du bon comme du mauvais.

Cette partie m’a quelque peu dérangée, d’autant que j’ai entendu parler de cette méthode après les attentats. Mais avec Zéro Limite, il y a Zéro Discussion.

Dans la nouvelle méthode, tu demandes la transformation de tes mémoires erronées qui causent ton problème en mémoires positives.

Pour en revenir au livre de Luc Bodin, il nous explique tout de l’Ho’oponopono, son histoire, ses origines, pourquoi, comment, l’ancienne méthode, il parle même du docteur Machin Truc, pour finir par la nouvelle méthode et des adaptations que vous pouvez mettre en place si vous ne croyez pas dans les forces divines qui guident soi-disant notre monde.

C’est ce qui m’a plu dans cette méthode. Non ! Je ne suis pas responsable de la faim dans le monde, mais je le suis des conflits qui entrent dans mon quotidien. Et déjà ça, je vous assure que pour moi, cela fait une grande différence.

Je peux changer mes mémoires négatives et les rendre positives sans pour autant avoir à croire en un dieu ou une divinité quelconque, un plus quand on est athée.

Pour le coup, vu que je n’entre plus en conflit intérieur avec le concept, je peux donc me consacrer à ses bienfaits.

A votre tour.

Publicités

Reiki

J’ai gagné une séance de 30 minutes de soin Reiki. J’en ai donc profité. Ce soin est payant, mais j’ai inscrit mon petit nom au bon endroit et zou !

Inutile de vous dire que si vous ne croyez pas que de l’énergie circule autour de nous, vaut mieux vous abstenir, de la même façon que je ne vais pas ennuyer les gens pendant leur messe.

Après l’explication du déroulement de la séance et le listage des éventuelles douleurs que je peux ressentir en moi (physiques ou psychiques), je me suis donc allongée sur la table de massage (non pas pour me faire masser, ce n’était pas le but).

Mon maître Reiki est une femme, mais comme dire maîtresse me faisait bizarre et qu’apparemment on doit dire maître, je mettrais maître au féminin (oui, mon féminisme me travaille toujours).

Donc guidée par ma maître Reiki, j’ai fermé les yeux et nous avons respiré afin de m’amener à me détendre. Ensuite la maître a fait son œuvre et a fait couler l’énergie dans mes différents chakras. Je ne sais pas si c’est les bons termes, mais le principe ne doit pas être loin de mon image.

Au début, j’ai ressenti un poids sur ma tête. Des taches de couleurs sont apparues et ont « dansé » durant tout le soin. Quand celui-ci fut fini, un grand vide m’habitait, une impression de calme et de sérénité. Il m’était difficile de parler dans le sens où je n’en avais pas envie.

Cela fait trois jours que j’ai reçu ce soin. Je n’ai pas cherché à scruter les résultats de cette méthode, d’autant que j’ai été occupée par la rentrée de mes enfants. Il m’est donc difficile d’en donner les effets.

Mais j’envisage de faire une séance plus longue, car comme le dit ma maître Reiki, l’énergie fait ce qu’elle veut. Elle soigne ce qu’elle a décidé de soigner.

Donc à plus !

Kyäni – 1er mois

Véronique : VM Masseuse & Coach

  • distributrice Kyäni sur Tahiti
  • masseuse
  • coach de vie
  • soin énergétique Reiki

Mardi 17 juillet :

J’ai commencé à prendre des compléments alimentaires de la marque Kyäni.
Il y a un sachet de concentré aux 22 plantes le matin, comblant toutes les carences en fruits et légumes. Avec ça plus besoin de surveiller si tu as ton quota de 5 par jour.
Le soir, j’ai des gélules d’huiles de poisson et de vitamines A, D et E.
Cinq minutes avant chacun des compléments, donc matin et soir, je prends des gouttes avec du noni qui permettent d’accélérer l’absorption dans l’organisme qui s’appelle nitro Xtreme. Autant dire, tout un programme à elles toutes seules.

 

Mardi 24 juillet :

Une grande fatigue s’est emparée de moi pendant plusieurs jours. Je commence seulement à me sentir mieux.
Des douleurs à la nuque sont apparues. Elles ont eu du mal à partir. Sur les conseils de Véronique, je me suis massée l’endroit douloureux avec un peu de gouttes de nitro Xtreme et il est vrai que la douleur a passé.
Maintenant, je défèque beaucoup. Je ne me plains pas, mon fils ça lui a donné la colique.
Mais bon, mon petit (de 14 ans tout de même) s’alimente très mal (dit la mauvaise mère parfaitement parfaite). Il aime le soda, voir serait un gros consommateur si on lui en laissait en libre-service. Je ne suis pas la mieux placée pour dire ça, c’est une des raisons pour laquelle j’en achète peu. Mais il faut avouer qu’en période de vacances, je suis très laxiste.

 

Mardi 31 juillet :

Je n’ai plus de concentré de jus. Ma fille en a consommé avec moi et je n’ai pas anticipé la commande pour pallier le manque.
Je prends encore les gouttes et les gélules du soir (nitro Xtreme et Sunset). Je ne peux pas vraiment dire que je vois la différence en mieux. Mais en ce moment, je suis en formation, donc un peu plus fatiguée que d’habitude à cause de l’ingurgitation de beaucoup de données.
J’ai également du psoriasis qui revient et je vais plus à la selle. Cela fait un peu pipi caca de dire cela, mais je pense que c’est en lien avec les gélules du soir. Ma distributrice Véronique m’avait conseillé 3 gélules par jour. Je dois avouer que j’en aie donné à mon fils, alors je n’en prenais qu’une. Mais mon garçon ne veut plus en prendre, donc je prends la bonne dose. Et pour le coup, je vois la différence. Sauf qu’à l’instar de mon enfant, cela ne me cause pas de coliques, dont c’est supportable.
Le lundi, je suis allée chercher ma commande. Dès demain, je recommence les sunrises avec du nitro fx cette fois.

 

Mardi 7 août :

Voilà, j’ai fait mon premier mois en prenant les produits Kyäni. Je ne peux pas à proprement parler de bilan positif, dans le sens où pour l’instant, je n’ai eu que des réactions gênantes, voire désagréables. Ni de bilan négatif, car j’ai conscience que cela ne veut rien dire, puisque les premiers effets de ces compléments sont de décrasser l’organisme.
Je vais tester le nitro fx dans les yeux. D’après Véronique, une de ses clientes en a mis dans les siens et a eu de bons effets sur sa vue (non ses yeux ne sont pas tombés. Faut pas être méchant comme ça). Je ne pouvais pas le faire avec le nitro Xtreme, car il est trop fort et peut me causer des problèmes (ne me demandez pas lesquels, mais cela m’a été déconseillé). Donc je vais essayer avec l’autre nitro et je vous dirais quoi.

Ou pas !

Saison 4 – jour 5

Dans le cahier d’exercices écrit par Lilou Macé, les semaines n’ont que 5 jours. Je n’ai jamais compris pourquoi, même si lors de ma première saison, ces semaines raccourcies m’ont fait sourire. Je suis donc à la fin de ma première semaine.

Aujourd’hui est le jour du :

BILAN de cette semaine de préparation

Ces quelques jours n’ont pas été particulièrement difficiles, si ce n’est que mon ordinateur a planté quelques jours avant le commencement de mon défi. Comme un grain de sable dans mes rouages. Je viens de le récupérer ce matin pour me rendre compte que l’informaticien qui s’en est occupé n’a pas résolu le problème.

Dois-je prendre cela comme un message ? Si oui, quel est-il ?

A côté de cela, la personne qui s’est proposée de m’aider à résoudre mon problème d’informatique s’implique. Donc je suis en plein dans l’une de mes intentions de me faire un réseau de connaissances fiables et bienveillantes.

Depuis quelques semaines, je me pousse au cul pour envoyer le manuscrit de mon roman à des maisons d’édition via internet (sans mon ordinateur personnel). Mais l’obstacle qui s’imprime dans mon esprit me semble difficile à surmonter. La peur de l’échec est puissant certainement parce que je ne trouve pas mes lecteurs par internet, ni sur WATTPAD, ni sur mon blog « Okami », alors que les extraits que je mets y sont gratuits.

Je fais également un refus d’obstacle qu’en aux vidéos qu’il est demandé de faire sur le site défi des 100 jours. Pas vraiment envie de me voir et de m’entendre. Ce n’est pas que je sois très moches, mais les photos et les vidéos me montrent rarement sous mon meilleur jour. Et je ne vous parle pas de ma voix.

Donc bilan de la première semaines très mitigé.

Ou pas !

Sahaja Yoga

 Présentation du système subtil

J’ai voulu faire l’expérience de la pratique du sahaja yoga qui est basée sur la méditation. Son but est de nettoyer nos chakras grâce à la Kundalini. J’ai donc contacté le groupe que j’ai trouvé à Tahiti (lien ici).

Shri Mataji Nirmala Devi est une fondatrice de Sahaja Yoga. Elle est reconnue par beaucoup comme la figure spirituelle la plus importante de notre époque. Elle est décédée en 2011.

Je dois avouer qu’au début je recherchais plutôt des cours de yoga dans le but de me muscler en douceur. Depuis que j’ai fait le défi des 100 jours, j’ai pris l’habitude de suivre les signes que met devant moi l’Univers. Mon expérience dans cet exercice a été difficile. Il y a beaucoup de rituels autour de cette pratique. Il faut monter la kundalini, faire des nœuds pour les différents canaux, nettoyer les canaux avec une bougie pour le chaud, ou utiliser le froid.

J’ai une certaine dose de foi dans l’invisible, mais je dois avouer que dès qu’il est question de religion, je fais de l’urticaire. Probablement une blessure du passé, ces blabla sur Dieu et tout ce qui tourne autour me désespèrent, m’énervent, me rendent agressive. Peut-être est-ce seulement dû au fait que les religions ne sont que des croyances créées par l’homme, pour l’homme (je ne parle pas de l’espèce, mais bien du mâle hominidé). Je suis fatiguée de toutes les difficultés mises sur le chemin des femmes. Les religions ne sont pas très respectueuses de la femme en général.

Donc avec les fêtes de Pâques, il a été question de Jésus et de symboles tel que l’œuf. Alors que je venais chercher le calme et la sérénité, je me suis retrouvée plongée dans l’océan de mes grincements de dents.

Quand j’étais jeune, on nous offrait des poissons en chocolat, dans d’autres pays, c’est la poule ou le lapin. Faire de l’œuf le symbole de Pâques et de la résurrection de Jésus qui, s’il a existé, était sûrement un hypnotiseur aussi doué que Messmer (mais cette idée n’engage que moi) n’a pas vraiment de sens dans mon esprit.

Et comme il est important d’écouter ce qui parle en nous, j’en déduis que cette pratique n’est pas la meilleure pour moi, bien que je croie en la méditation.

Ou pas !

Le secret de la loi de l’attraction différent de la méthode de Mutombo

Suite à mon article sur « C’est quoi le bonheur vu par Grégory Mutombo »,  j’ai regardé la vidéo « Le secret la loi de l’attraction ».

En effet, une amie m’a judicieusement fait remarquer que si l’épanouissement et le bonheur étaient les buts finaux de ces deux principes, la recherche avait deux concepts différents.

Le secret part du principe que tu peux demander TOUT ce que tu veux à l’Univers. Tout comme avec la lampe magique d’Aladin, l’Univers nous dit :

Ton souhait est mon ordre.

Là où Grégory Mutombo prône :

L’Univers m’envoie tout ce dont j’ai besoin.

Je sens vos cerveaux qui tournent à plein régime pour bien comprendre la différence.

Dans le premier, tu veux et tu obtiens sur commande. Il y a suffisamment pour tous dans l’Univers, pour la simple et bonne raison que nous ne souhaitons pas tous les mêmes choses. Alors demande. Il faut juste y croire, penser que c’est déjà acquis. Que ce soit un bien matériel, ou « tout simplement » guérir d’une maladie, il faut demander. Il est d’ailleurs étrange de voir citer Martin Lutter King dans ce film, lui qui était contre la société de consommation. Ou encore Bouddha, car si je me souviens bien, il a tout abandonné pour se trouver. Et pourtant cette citation irait bien dans la bouche :

Tout ce que nous sommes est

le résultat de ce que nous avons pensé.

Cette loi est avant tout basée sur la foi que nous mettons dans nos pensées qui deviennent des faits. Partir du principe que tout est déjà en notre possession. Ceci dit, même si les personnes de ce film ont toutes l’air plutôt friquées et restent un peu bloquées sur la grosse voiture et la belle maison, rien ne nous empêche de vouloir trouver l’amour, l’amitié, la sérénité, la santé, … enfin vous m’avez comprise.

Donc pour résumé, la loi de l’attraction est basée sur ce que votre ego veut.

Dans le deuxième, tu prends et accueilles tout ce qui est bon pour toi. Il n’y a rien à demander, pas de méditation à faire pour trouver le calme absolu, ou quelque chose dans le genre. Il suffit de laisser circuler l’énergie qui coule en nous, laisser la colère, la peur, la tristesse et tous les autres sentiments qui nous font mal s’exprimer et sortir. Il faut désapprendre d’être dans le contrôle, afin de laisser les émotions originelles de joie et d’amour ré-habiter tout l’espace qui était le leur à notre naissance.

Donc, retrouver son soi avant tous les poisons que nous nous sommes imposés et ainsi vivre dans la PAIX, la vraie, celle qui ne demande que de s’épanouir en nous.

Perso, je veux être une grande écrivaine, faire 51 kg, être toujours calme et sereine en toutes circonstances.

A chacun de nous de savoir ce que nous cherchons.

Ou pas !

 

 

C’est quoi le bonheur vu par Grégory Mutombo

Je viens de regarder la vidéo de Neobienetre un esprit sain dans un corps sain dans laquelle Grégory Mutombo a un entretien pour parler de sa vision du bonheur.

Je vous passe sa biographie complète déjà bien racontée dans la vidéo. Il nous y est d’écrit le chemin que Grégory a mené dans sa quête spirituelle, son histoire et ce qu’il en a tiré tout au long de son passé. Il nous fait part de ses « découvertes ». C’est difficile pour moi de donner un terme sur les « solutions » qu’il a trouvées pour lui et qu’il veut partager avec nous. D’autant qu’il nous parle de l’âme d’un enfant affamé qui lui aurait demandé qui il était pour croire qu’elle était une victime.

A une époque où nous sommes conscients de la pauvreté de notre vie en spiritualité, dans une paix aléatoire, dans une sécurité plus que fragile, c’est en zone de guerre que Grégory a appris la paix et à développer en lui l’amour universel avec comme simple outil son propre corps physique.

Pas de méditation, pas de yoga, oubliez les exercices spirituels habituels dans la « méthode Mutombo » (si je peux l’exprimer ainsi). Il suffit de laisser la place au présent, de ne pas réprimer nos émotions, mais bien de les laisser circuler.

Cela m’a bien plu, moi qui suis soupe au lait et qui râle souvent, c’est bien la première fois que j’entends qu’il faut laisser tout ça s’exprimer et circuler en moi pour faire réapparaître le calme et la sérénité.

J’ai beaucoup aimé sa vision de la manière dont on devrait « éduquer » nos enfants. Nous souhaitons le meilleur pour eux, mais par nos yeux, pas par les leurs. A vouloir les mettre dans nos moules, nous oublions que c’est nous les hommes de Cro-Magnon.

Mettre le contenu avant le contenant, la femme avant l’homme, m’a également beaucoup parlé. Mais celles et ceux qui prendront la peine de lire mon manuscrit comprendront pourquoi cette vision de Grégory Mutombo m’a plu.

Amour et Peur font partie de nous. C’est à chacune et chacun de nous, à chaque moment, de nous demander dans lequel des deux nous voulons puiser afin de savoir si nous allons avancer dans la paix, ou pas. Nous sommes AMOUR et JOIE à l’état naturel (et ce n’est pas le dessin animé « Vice-Versa » qui dira le contraire). Aucune personne ne nous remplit d’amour. Il faut regarder la vidéo pour avoir l’explication de Mutombo, car là, je risque de me mélanger les pinceaux si c’est moi qui tente de vous faire comprendre le concept.

Tout cela pour dire que nous n’avons rien à apprendre. Il nous suffit de retrouver la mémoire pour dissoudre les voiles que nous avons nous-même, aidé de notre éducation, à créer.

Je finis sur ses mots :

L’Univers m’envoie tout ce dont j’ai besoin.