Nouvelle écrivaine cherche chroniqueu(r)se

Depuis fin mars 2019, je me suis auto publiée, moi-même, toute seule, comme une grande.

Enfin comme une grande, c’est vite dit.

J’ai cherché un site d’auteurs auto publiés pour poser tout plein de questions. Je suis tombée sur un groupe que j’ai suivi quelques mois, avant de me dire qu’il fallait que je trouve mieux que des Québécois, pour me répondre. J’en ai heureusement trouvé un qui me convient mieux, et surtout qui s’adresse aux Français.

Après moult recherches, je me suis arrêtée sur le site lulu.com pour m’éditer.

Et pour le coup, j’aurais dû le méditer davantage, car ce site, soi-disant français, fonctionne beaucoup avec la législation américaine et fait imprimer nos livres en Australie.

De plus, il m’a fallu m’y reprendre à cinq fois avant d’avoir un livre qui tienne la route.

Mon premier essai m’a énormément plu. J’en aurais presque pleuré quand j’ai reçu mon volume test. J’ai donc commandé 9 exemplaires pour mes démarches administratives, mes cadeaux, et mes premières ventes.

Pourquoi 9 ? C’est l’effet Tahiti. Si j’en commandais 10, le prix des livres, plus les frais de port, m’obligeaient à payer des taxes et à aller chercher mon colis à la douane. Ce qui est ballot, puisqu’il y a aussi cher de frais de port que de livres.

Et là, après l’avoir réellement regardé sous vraiment tous les angles, ça m’a sauté aux yeux. Pas de prix. Je n’avais pas mis le prix de vente sur la quatrième de couverture. J’ai donc sauté sur mon ordinateur pour poser la question à mon groupe d’entraide. Je suis tombée des nues en prenant conscience de toutes les mentions légales oubliées.

Entre temps, j’ai reçu ma commande. Horreur et damnation, que de recevoir un colis tant attendu (oui parce j’ai trouvé quelques preneuses parmi mes connaissances), tout cela pour me rendre compte que la série était mal coupée et qu’il manquait un bout du titre. Pour le coup, lulu.com assure. Il n’y a eu aucun problème pour recevoir 9 nouveaux livres. Il m’a même été conseillé de revoir la couverture. Après révision (j’en ai profité pour ajouter toutes les mentions légales), j’ai dû recommander un exemplaire pour donner ma satisfaction et mon accord de publication. Sauf que dans ma hâte, j’ai validé l’envoi de ma fameuse commande de 9 livres.

Erreur ! Car la nouvelle couverture était vraiment moins bien.

Et puis, j’ai passé mon texte à la moulinette d’un logiciel plus performant que celui trouvé en ligne. Le vilain logiciel n’a pas pu s’empêcher de me trouver une certaine quantité de fautes, surtout de grammaire.

À l’heure actuelle, j’ai (certes pas la meilleure version) 9 exemplaires à vendre, à offrir, à … tout ce qui pourra m’aider à promouvoir mon roman.

Tout ce blabla, pour demander à mes lect(eurs)rices, s’il y a des personnes intéressées pour lire mon livre, dans le but, vous l’aurez compris, d’en faire un article. Je recherche des chroniqueuses ou des chroniqueurs dont les blogs sont dédiés à donner leurs avis éclairés sur toutes formes de littérature.

Il est bien évident que c’est un échange de bon procédé. Le livre que je vous enverrais le sera à mes frais. Il n’est pas une obligation de l’aimer. Je préfère de loin une critique constructive. Tous vos articles seront mis en référence sur mon blog.

Mon livre est du genre fantaisie, fantasy ou fantastique (je m’y perds un peu). Si vous êtes allergiques aux dragons et aux loups, vaut mieux éviter.

Sinon, mon formulaire de contact marche bien. Je vous répondrais via les adresses courriel pour obtenir vos adresses postales.

A plus !

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s