Père riche, père pauvre – Leçon 7 (3)

« Père riche savait que l’échec ne le rendrait que plus fort et astucieux. Ce n’est pas qu’il tenait à perdre, mais il savait très bien qui il était et comment il prendrait une perte. Il pouvait prendre une perte et la transformer en gain. »

 

« Les Texans n’enterrent pas leurs échecs. Ils s’en inspirent. Ils prennent leurs échecs et en font des cris de ralliement. »

 

Encore une fois, deux citations pour un seul concept :

Apprendre de ses échecs pour mieux rebondir.

Nous pourrions comparer cela aux scientifiques qui passent leur temps à tester, encore et encore, leurs hypothèses pour déboucher sur une découverte qu’ils ne cherchaient pas forcément.

Sans aller jusqu’à se faire trucider comme les Texans à fort Alamo, baisser les bras n’a jamais aidé personne à avancer.
Un enfant apprend à marcher ; il tombe ; il se relève à chaque fois ; et un jour, il courra.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s