Le jour où je deviens écrivaine

J’ai fait le GRAND saut. J’ai finalisé l’auto-publication de mon roman chez lulu.com.

« OKAMI : Naissance d’une Divarvel »

product_thumbnail[1]

En décembre 2016, j’ai terminé l’écriture d’un roman du genre médiéval fantastique. Après plusieurs envois dans différentes grandes maisons d’éditions, je me suis rendu compte que j’avais perdu du temps.

Pas parce que les éditeurs l’ont refusé, mais parce que mon roman était loin d’être abouti. Deux de mes amies qui ne se connaissent pas ont accepté d’y jeter un œil bienveillant. Toutes les deux m’ont répertorié les mêmes défauts.

Alors je me suis remise au travail d’une correction ardue. J’ai également passé mon texte au correcteur en ligne, ce qui est très long. En effet, il y a un maximum de caractères requis et les propositions de correction ne sont pas toujours justifiées. Mais cela m’a beaucoup aidé. Et cela m’a convaincu de m’acheter « Antidote » (logiciel de correction de textes et de manuscrits), même s’il coûte un certain prix.

J’ai choisi de faire parvenir mon manuscrit à une maison d’éditions plus petites qui l’a aimé. Elle ne peut pas m’éditer, car elle a les deux prochaines années de bouclées. Toutefois, elle m’a donné certains conseils pour améliorer encore mon texte.

Ne voulant pas attendre encore deux ans et, je l’avoue, désirant passer aux prochaines écritures, j’ai choisi de tenter l’autoédition.

J’ai choisi l’un des dessins de ma fille fait dans le thème femme-loup comme image de couverture.

Oui ! Je suis maman avant tout.

J’ai hâte de recevoir mon exemplaire pour pouvoir valider la vente sur les différentes plateformes en ligne.

Quand j’aurais vendu mon premier livre, je pourrais enfin dire :

Je suis écrivaine.

 

Sur lulu.com

Sur Amazon

Sur Barnes&Noble

Sur ce site, grâce à l’espace contact.

Publicités

5 réflexions sur “Le jour où je deviens écrivaine

  1. Bravo à toi Gigi, je me souviens quand je suis arrivée sur le défi il y a qlq années tu en parlais déjà de ton livre et voilà 🙂 Tu es une inspiration car tu n’as pas lâché, je corrige le mien depuis longtemps aussi, trop longtemps car je procrastine bcp. Lire ce beau billet donne de l’énergie. Merci pour ton authentique partage et ta volonté.

    J'aime

    1. Il faut chercher des lecteurs qui te diront franchement ce qu’ils en pensent, te corrigeront certaines fautes. C’est ce que j’ai fait. Je me suis autopubliée car les maisons d’éditions sont saturées. Celle qui aurait acceptée de m’éditer avait deux ans de son programme bouclé. Je sais que pour me faire connaître réellement je vais devoir encore travailler. Mais le livre est fait et en vente. Je n’ai plus de faux bons prétextes. Si tu veux, je te le lis ton livre. Je te fais des annotations et tu prends ce dont tu as besoin. Bise

      Aimé par 1 personne

    2. Si tu te rappelles de moi, c’est que j’ai bien dû vous prendre la tête avec mon histoire de bouquin. Comme quoi, j’y suis venue à bout. Je suis en écriture du suivant. Donc t’as pas fini d’en entendre parler de mon Okami. A plus

      J'aime

      1. C est mon chéri qui m a rappelé ton envie d être publiée car je n ai pas une énorme mémoire par rapport à internet 😫 Mais non je suis certaine que tu n as soulé personne. Si ton objectif était celui là, tu as bien fait d en parler 😉 bravo pour ta persévérance!

        J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s