Père riche, père pauvre – Leçon 6 (3)

« Il y a un vieux cliché qui dit : « Occuper un emploi représente un peu plus que d’être complètement à sec. »
Et malheureusement, je dirais que cet adage s’adresse à des millions de personnes. »

Un peu plus que d’être complètement à sec

Je trouve cette formulation intéressante et amusante. Je n’avais jamais considéré un emploi comme donnant l’état de mon compte bancaire. Cela ne me serait jamais venu à l’idée.

Bien sûr, cet adage concerne des millions, voire des milliards de gens. Nous occupons tous à un moment de notre vie un emploi.

Récemment je parlais des personnes de mon « travail » qui mettaient la climatisation trop forte. Outre ce problème du chaud et froid, le mot « travail » aurait pu être mal placé dans ma phrase. Etant bénévole, je ne suis donc pas une « travailleuse ». Et pourtant, faire du tri de vêtements dans une association est loin d’être un gentil petit loisir bien pépère. D’ailleurs, je viens d’être opérée et j’ai donc un arrêt-maladie non écrit, puisque je ne suis pas salariée, mais formel de mon docteur me stipulant que je n’ai pas le droit de porter plus de cinq kilogrammes. Je suis donc allée informer le secrétariat de cette association et j’ai posé mon congé.

Quand nous demandons à une personne ce qu’elle fait dans la vie, nous ne nous attendons pas à ce qu’elle nous parle de ses loisirs. Pour ma part, dire je suis mère au foyer et recevoir comme réponse « c’est aussi du travail », même si cela est dit avec gentillesse pour que je ne me sente pas dévalorisée, cela laisse rarement une bonne impression, une bonne image de soi.

Suivant l’adage de Robert, je peux considérer que je fais partie de ces individus «totalement à sec».

Cette formulation montre surtout le haut niveau d’où Kiyosaki se place, lui. Les différences entre son « père pauvre » qui ne savait probablement pas gérer un budget et son « père riche » qui se payait lui, avant ses factures ont donné à cet homme une image particulière de la richesse.

Si vous avez acheté le livre « Père riche, père pauvre », vous aviez probablement l’intention de trouver la clé de la richesse. Vous êtes loin d’avoir besoin de faire « la manche », puisque vous avez eu assez d’argent pour faire cet achat. Suivez donc ses conseils à la lettre, vous verrez à coup sûr vos finances prendre un coup de fouet.

Considérez CE LIVRE comme votre premier investissement.

Il vous apportera les premières leçons qui vous permettront d’y voir plus clair dans votre projet « devenir riche » et vous apprendra (c’est juste mon avis personnel) une des meilleurs routes à prendre pour y arriver.

Ou alors vous aurez la même réaction que moi.
Vous vous direz :

Mais il raconte n’importe quoi ce mec.

Je ne suis pas Bill Gates, mais je suis bien plus riche que je ne le croyais. Je ne m’en étais juste pas rendu compte. J’ai juste besoin de prendre du recul pour savoir si cette richesse-là me suffit, ou si je souhaite aller plus loin.

C’est une de mes réalités. Reste à savoir quelle est la vôtre. Ainsi, vous saurez quelle route suivre.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s