Père riche, père pauvre – Leçon 4 (4) – bilan

« Des employés rapportent de l’argent et sont imposés, et ils essaient de vivre avec ce qui leur reste.
Une entreprise rapporte de l’argent, dépense tout ce qu’elle peut, et elle est imposée sur tout ce qui reste.
C’est l’une des plus importantes échappatoires fiscales légales que les riches emploient. »

C’est un bon résumé de cette leçon «l’histoire des impôts et le pouvoir des entreprises».

Les Américains et les Français n’ont pas la même histoire de l’impôt, donc difficile de juger le point de vue de Kiyosaki. Il semblerait que dans son pays comme dans le nôtre, les riches passent au travers des différents impôts. Les lois ici et là-bas permettent toujours de jouer en la faveur des plus fortunés qui investissent intelligemment, s’enrichissant toujours plus.

Malheureusement, ici comme là-bas, cela se fait toujours au détriment des plus pauvres, qui s’appauvrissent, ainsi que de la classe moyenne qui se fait racketter encore et toujours pour payer cet impôt qui n’en finit pas de les pomper, dans tous les sens du terme.

Je dois avouer qu’il m’en vient à me demander si je veux vraiment devenir riche. Je suis d’accord avec les méthodes de Kiyosaki qui ne cause pas de chômeur à la pelle, comme le font certains industriels qui délocalisent pour gagner encore plus, avec une main-d’œuvre toujours moins chère.

Ce livre n’est pas fait pour diminuer les écarts entre les classes sociales. Il ne se veut pas révolutionnaire. Il tend à montrer à chacun qu’il est possible d’acquérir des actifs et de vivre mieux sans travailler plus.

Il dirait presque :

Mais qu’est-ce qu’on attend pour arrêter d’être des vaches à lait ?

 

C’est pourtant si simple. Le mal de notre siècle, à nous, occidentaux, est la surconsommation. Pas la pollution, ni l’obésité, ni la malbouffe.

Non ! C’est la surconsommation.

Kiyosaki le dit lui-même. Pour devenir riche, cela commence par savoir combien d’argent tu arrives à garder dans tes poches.

Il n’y a qu’à voir ceux qui arrêtent de fumer et qui mettent l’argent des cigarettes dans une tirelire pour prendre conscience du bien qu’ils font à leurs finances. En un an, ils se retrouvent avec plusieurs centaines d’euros.
Entre 364€ et 416€, pour un paquet de 7€ à 8€ par semaine. Je dis bien un paquet par semaine.

Allez ! Combien t’en fume ?

 

Je repense à mon amie qui a comme moi une famille de quatre personnes, mais qui a l’impression d’avoir du mal à s’en sortir, alors que son foyer a deux salaires.
Moi avec quatre personnes sous mon toit et un salaire, j’arrive à mettre des sous de côté.
Bon après elle s’en sort certainement mieux qu’elle le dit et sera furax en lisant ces mots.

Juste pour dire que plus d’argent n’apporte pas plus de richesses, ni plus de bonheur.
Si tu veux être exonéré d’impôt, étudie les lois et fais des placements judicieux.

Tout est possible ! La preuve, certains l’ont fait.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s