Père riche, père pauvre – une pause

J’étais en pleine rédaction de la leçon 5, quand cela a frappé mon esprit. Je tournais en rond avec une citation, donnais des exemples enlevés bien vite, car peu pertinents en mon sens.

Celles et ceux qui ont lu le livre « Père riche, père pauvre » comprennent sûrement ma démarche, qu’ils compareront avec leurs points de vue personnels. Mais je me rends compte que je me suis lancée dans mes turpitudes sans explication.

Le livre de Kiyosaki se présente ainsi :

• Il explique le procédé pour devenir riche sous forme de 9 leçons. Il puise dans sa propre vie pour nous narrer le cheminement de chaque étape.

• A la fin de chaque leçon, il y a un résumé plus ou moins long de la leçon qui dégage les idées jugées essentielles. Il y a beaucoup de répétitions avec le premier point.

• A la fin de ce résumé, des appels, sous forme de quelques phrases sont fait à nos hémisphères gauche et droit, ainsi qu’à notre subconscient pour nous laisser des messages importants.

• Vient le moment de travailler (normalement en groupe, pour une ouverture plus grande). C’est delà que je tire mes citations. La rubrique s’appelle « Que disait Robert ? ». Il nous est demandé de réfléchir à chacune de ces citations pour comprendre ce qu’il a voulu dire.

• Les questions additionnelles qui suivent nous permettent d’appliquer à notre propre vie le contenu de chaque leçon.

• Au fil des chapitres, une partie « définitions » apparaît. Ce sont les définitions de Kiyosaki pour être sûr de parler de la même chose, d’aller dans le même sens.

Dans mes articles, je fais le travail demandé dans «Que disait Robert ?», en transcrivant ce que MOI, Gigi, pense de chaque citation.

Je suis une femme mariée de plus de 40 ans, mère de deux enfants actuellement sans emploi. Les seules études de comptabilité que j’ai prises sont celles prodiguées par ma propre mère, afin de ne jamais me retrouver dans le chaos financier le plus total des cordons de ma bourse ménagère.
Et si j’en crois Kiyosaki, je ne me débrouille pas si mal, puisque notre ménage aurait de quoi vivre plusieurs mois si l’argent des revenus du dur labeur de ma douce moitié venait à faire défaut.

Tout cela pour dire que mes articles ne sont pas écrits par une personne ayant fait de HAUTES études, sous quelque forme que ce soit. J’ai suivi les trames mises en place dans mon cerveau pour expliquer, à ma façon, mon propre ressenti des citations de Kiyosaki.

Ils sont ce qu’ils sont, comme toutes les informations de la toileosphère, blogosphère et autres sphères.

Publicités

5 réflexions sur “Père riche, père pauvre – une pause

      1. J’avoue que j’ai déjà lu ce livre mais certains points de compréhension que tu soulève de fois m’ouvre le cerveau et je me dit oooh magnifique cette façon de comprendre

        J'aime

        1. Peut-être parce que je suis allée au bout de l’exercice « que disait Robert ? ». Le but n’est pas seulement de lire le livre, mais de comprendre comment obtenir l’indépendance financière. Ce sont mes interprétations personnelles, avec mes valeurs. Tout comme père riche et père pauvre avaient les leurs. Si tu fais le même cheminement, tu auras tes propres points de compréhension. Ils seront tout aussi valables. Chacun prend ce dont il a besoin. Bon cheminement.

          J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s