Père riche, père pauvre – Leçon 3 (7) – bilan

« Les pauvres et la classe moyenne achètent leurs articles de luxe au prix de leur propre sueur, de leur sang et de l’héritage de leurs enfants. »

Difficile pour moi d’être à 100% d’accord avec le fait que l’argent que je gagne, ou pourrait gagner, doit forcément être considéré comme devant devenir la possession de mes enfants.

Si je dis à l’un d’eux «tu choisis entre ce jeu vidéo dont tu me rabats les oreilles depuis des mois, ou un héritage plus gros quand je mourrais», je pense qu’ils choisiront le jeu en se moquant de moi.

Je ne suis pas contre l’idée de laisser un héritage à mes enfants, autre que des vieilleries sans intérêt, loin delà. Quoique parfois même les vieilleries sont spoliées. Il faut toutefois accepter l’idée qu’en tant que mortel, personne ne profitera de notre vie à notre place.

Je fais la différence entre tout claquer en futilité (même de luxe) et vivre l’instant présent sans se priver de nos rêves et de nos propres besoins.

Travailler, faire travailler le fruit de notre dur labeur pour avoir plus à offrir, ou à s’offrir : oui !
Travailler et investir chaque denier dans le seul but de faire un solide héritage à nos enfants : non !

Personnellement, j’apprends à mes enfants qu’il est important de ne pas dépenser chaque sou qui arrive dans notre poche. Ils savent de pour avoir ce truc qui coûte cher, il faut économiser.

Quand j’aurais fait mes propres expériences, je pourrais leur apprendre comment faire travailler l’argent. Ou au moins mettre dans leurs mains les outils, tels que le livre de Kiyosaki, pour qu’ils puissent construire leur propre indépendance financière.

Bon je ne suis qu’au tout début du processus «comment devenir riche». Mais il faut bien commencer quelque part.

Là sera l’héritage que je leur laisserais.

En attentant, je vais suivre le conseil de l’auteur de «Père riche, père pauvre» :

Occupez-vous de vos propres affaires.

C’est une juste conclusion de cette leçon 3.

Devenir riche ne se fait pas sans effort. Il faut :
• réfléchir à ce que l’on veut,
• apprendre de tous les domaines qui peuvent nous aider à atteindre notre but,
• Suivre l’évolution de ce que nous avons mis en route,
• …

Enfin bref, s’occuper de ses affaires.

Publicités

Une réflexion sur “Père riche, père pauvre – Leçon 3 (7) – bilan

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s