Auto-école Alpha de Pirae – Oubliez !

Prise dans mon sentiment de colère, je n’ai pas sauté sur mon ordinateur pour écrire cet article. Après avoir reçu plusieurs avis négatifs qui corroborent mon ressenti, je ne pouvais passer à côté.

Mon expérience, ou plutôt celle de ma fille, de cette auto-école située à Pirae, dans la rue de l’Hyper U est désastreuse.

Ma pioupioute ayant l’âge requis pour passer le permis conduite accompagnée, nous l’avons inscrite à l’auto-école la plus proche de chez nous. Déjà, on peut dire que cela avait mal commencé. Celle d’Alpha propose, comme toutes les auto-écoles, les séances de code à volonté gratuitement, si on considère que tu as déjà payé le forfait 20 heures de conduite (ou au moins une partie) d’avance, c’est normal.

Je précise pour celles et ceux qui ne le savent pas que les auto-écoles le font toutes, même en France. Dont ne pensez pas que cela soit un cadeau.

Seulement, Alpha n’est ouverte qu’entre 9h et 12h pour ces soi-disant cours à volonté. L’école ouvre ses portes après 17h, uniquement pour les personnes en stage intensif pour le même code que les autres (bien sûr, plus cher et sur inscription). Quand ma fille a raté le premier examen, je suis allée expliquer calmement, mais surement, qu’on n’allait pas s’en sortir avec la version simple. Une lycéenne peut aussi avoir des vacances très occupées. Dans le cas de la mienne, elle avait un stage lui prenant les journées complètes. Je n’ai pas pris comme une faveur le fait qu’elle puisse suivre quelques-uns des cours de 17h, mais j’ai fermé ma poire et dis merci.

Le code en poche, elle a pu commencer la conduite. Et là, ça a failli se transformer en drame. Aux environs de la troisième séance, le moniteur nous l’a ramené après 30 minutes, en expliquant les difficultés de communication, et donc d’apprentissage, que notre fille avait. Nous avons mis cela sur le coup de la fatigue après des journées déjà bien remplies, d’autant qu’Alpha fait des cours de 1h30 au lieu de 1h la séance, nous fîmes déplacer des heures jusqu’à ce qu’arrive enfin la troisième séance avant l’examen, avec la présence des parents dans le véhicule.

Aux dires du moniteur, je m’attendais à ce que ma fille cale à chaque carrefour. Malgré des manques indéniables, mon mari et moi avons été agréablement surpris par sa conduite. Ce qui m’a gêné en revanche, c’est le comportement du moniteur durant le cours, toujours dans le négatif, à commenter la faute avant même qu’elle ne se produise (donc une erreur imaginaire, qui n’aura pas forcément lieu), des critiques incessantes et parfois désobligeantes. Je ne me suis pas fait prier à la fin du cours pour le lui dire. Il a commencé par nier, mais je lui ai fait remarquer que j’étais présente à l’arrière et que je savais quand même ce que j’avais vu et entendu. J’appris plus tard, par une jeune femme de ma connaissance qui avait effectué quelques cours dans cette auto-école, que le dénigrement systématique faisait partie de la pédagogie de ce moniteur.

L’avant-dernier cours, ma fille l’a exécuté avec la monitrice (moi toujours à l’arrière). Ce fut sa première fois avec cette dame qui revenait de congés maladie ; et ce fut également le jour et la nuit en comparaison avec le cours précédent. La monitrice a jugé la conduite de ma fille et fut étonnée des propos qu’elle avait perçus entre nous et le moniteur. Pour cette dame, elle pouvait tout à fait « lâcher » ma grande en conduite accompagnée.

Vient enfin l’ultime séance, ainsi que l’examen de fin des 20h auprès de l’auto-école Alpha. Après 15 minutes de conduite plutôt tranquille, la première faute est survenue sur la voie d’insertion au niveau du Carrefour d’Arue. Il n’y avait pas de photo à faire pour s’apercevoir du « plantage ». Le moniteur a commencé à dire qu’il ne donnait pas un permis de tuer (oui, oui ! Cool pour rester zen). Ma fille est repartie, malgré l’incident, en apparence plutôt calme. Tranquillement, le moniteur lui a fait faire un tour la ramenant vers ce rond-point et cette fameuse voie d’insertion.

C’est à ce moment que des parents confiant dans l’adulte qu’ils payent pour donner des cours particuliers à leur enfant sont envahis d’une sérieuse envie de tuer.

Après un replantage, la réflexion qu’il ne faut pas a été lancée par ledit adulte :

« Mais voyons, c’est la première fois que tu le fais ? »

Et je peux te dire qu’après 20h de cours, un parent n’aime pas apprendre que certains enseignements ont été omis, et encore moins d’entendre l’enseignant le reprocher à l’élève.

« Comment ma fille, tu n’as pas demandé à ton prof de t’emmener sur les voies d’insertion, ni sur la RDO ! Mais t’as fait n’importe quoi ! »

Non, je plaisante. Je n’ai pas dit ces mots, mais c’est en gros le discours dudit prof, que j’ai d’ailleurs remis à sa place, à lui de voir avec ses collègues d’où vient le problème, car il ne se privait pas de partir dans des réflexions telles que je viens de le noter ci-dessus.

Après ça a été complètement à chier. Le moniteur a critiqué chaque seconde, chaque mètre parcouru, chaque freinage, chaque accélération. Cela a duré 15 bonnes minutes d’incompréhension pour nous, parents, et de torture morale et psychologique pour notre fille qui sous pression n’arrivait plus à passer une vitesse, calait à chaque arrêt, jusqu’à ce qu’au bord des larmes, elle commence à conduire dangereusement, faisant prendre la décision de la fin du cours par le moniteur qui commençait à flipper quand même un peu. Quelques secondes de calme et la peur passée, il a recommencé à critiquer. Je lui ai demandé de se calmer pour laisser baisser la pression, mais monsieur …, comment dire …, peu importe.

Sans me vanter, quand une mère qui se trouve juste derrière toi en voiture te demande, dans un calme olympien, en mettant une main sur ton épaule, de te taire, et bien apparemment, tu fermes ta grande g…

Nous n’avons pas fait dans la dentelle. Nous avons clairement mis en cause la pédagogie du moniteur qui après 15h passé en voiture avec notre fille ne pouvait pas justifier pourquoi certains apprentissages n’avaient pas été vu.

Pour les métropolitains qui me liraient, Tahiti ce n’est pas Paris. Tu as quatre difficultés majeures, les côtes, la ville et sa circulation dense, la RDO et les quelques voies d’insertions.

Soyons heureux braves gens, deux sur quatre en 20h, ce n’est déjà pas si mal.

J’ai récupéré le dossier pour voir ailleurs. Et ailleurs nous apprîmes que le livret d’apprentissage était un peu pas vraiment rempli, voire pas du tout, en fait.

Quelque part, nous devrions remercier ce moniteur qui n’a pas validé le permis de conduite accompagnée de notre fille. Mon mari a discuté avec un homme de son travail dont la fille avait eu ce permis dans cette école. Comme notre fille, elle ne fait pas de créneau, sait à peine changer les vitesses, ou prendre un rond-point et ne voit pas plus loin que le bout du capot.

Ouf !!! Heureusement qu’on a sale caractère chez nous !

Vous cherchez une auto-école.

L’auto-école Alpha oubliez là !

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s