Red Zone

Mon fils et moi, nous avons pris notre plus grande motivation et avons commencé le début du mois de décembre avec une séance sportive dans le Red Zone de Tahiti.
Les bonnes résolutions se prennent en début d’année et s’oublient vite. Peut-être que, en en prenant une en fin d’année, elle tiendra jusqu’aux prochaines vacances de juillet.

Nous sommes donc partis à pied de la maison, pour nous rendre à l’immeuble Le Bihan à environ 20 minutes de la maison (donc 40 minutes de marche aller/retour). Après un accueil chaleureux, quelques explications de fonctionnements et un formulaire remplit, nous avons commencé doucement.

Mon fils a fait du rameur. Je ne sais pas comment s’appelle l’appareil que j’ai utilisé. En position debout, les pieds appuient sur des pétales, tandis que les bras font fonctionner des leviers.

Je peux vous dire que j’ai pleinement pris conscience de mon manque de sportivité. Le but de l’engin doit être de faire fonctionner le cœur.

Ben ! Y a du travail !

Mon fils était motivé pour essayer le cours collectif. Alors la personne préposée à l’accueil ce jour-là nous a prévenus avant que le cours ne débute.

ERREUR FATALE !! Je ne suis pas un peu rouillée, mais très très rouillée. J’ai vu des femmes plus vieilles que moi tenir jusqu’au bout. Mon fils a tenu également assez bien, même s’il a galéré. Il a flanché avant la fin.

Mais comble de joie pour la mère que je suis, il a accepté d’aller faire un peu de musculation après la séance de cuisses-abdos-fessiers (que j’ai en grande quantité avec un tout petit peu de muscles autour). Il voulait essayer une machine pour soulever des poids en position assise. Il a eu l’air d’aimer.

Mon fils n’a pas 16 ans. Il ne peut donc pas aller seul dans les salles de sports qui n’ont pas d’éducateurs spécialisés. Devant l’accompagner, nous avons pris la décision commune d’essayer les cours de body combat et de Pilate, une gym énergique et une douce.

J’espère qu’il aimera le Pilate, car j’en ai déjà fait. Et n’en déplaise aux pédopsychiatres qui penseront qu’un garçon adolescent a mieux à faire que de « pilater » avec sa petite maman, j’espère qu’il aimera. Cela lui permettrait de se muscler en profondeur et de lui donner de meilleures postures. J’ai hâte de faire du body combat qui va bien nous détendre.
Le vélo en groupe pour faire travailler le cœur et aider à mincir nous a semblé sympathique, aussi.

Personnellement, je vais me tender la séance d’étirement. Malheureusement, le cours de yoga est en même temps que le va’a. Eventuellement, les jours où il pleuvra, j’irais faire une séance.

Pourvu que ça dur !

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s