Okami (8)

    Aussi haut que le ciel pouvait le porter, un dragon rouge au corps fin volait en direction de Cobannos. Quelques-uns de ses aiguillons dorsaux étaient repliés, afin de permettre la mise en place d’une selle d’un ovale qui lui épousait parfaitement le dos. Le dragonnier qui le menait était imperturbable, le regard fixe et sûr. L’assise arrière du harnachement accueillait Julie qui reprit conscience blottie dans une couverture. A ses côtés, un chauve sec la couvrait d’un sourire bienveillant.

    — Eh bien ma grande ! Cela a marché on dirait !

    — Osman ? lui répondit-elle avec étonnement.

    Elle observa le soigneur dragon. Il y avait tant de joie et de tendresse dans les yeux verts tachetés de noisette de l’homme que Julie se sentit en sécurité.

    — Qu’est-ce qui te fait sourire ainsi mon ami ?

    — Nous avons une nouvelle Dame de Cobannos. Et de celle-là, on n’a pas fini d’en parler.

    Le sourire d’Osman s’agrandit davantage, dévoilant une denture de carnassier. Julie tendit la main et sentit la perle du bout de ses doigts longs et fins. Les questions se bousculaient dans son cerveau. Si la perle ornait son front, c’est qu’il était arrivé quelque chose. Durant tous ces cycles, Banita était devenue son amie. Elles se confiaient l’une à l’autre, sans détour. Bien que les mots n’aient pas toujours été aimables, l’affection entre elles était bien réelle.

    — Ne t’inquiète pas pour Banita, Juju.


Texte protégé

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s