Okami (5)

    C’est avec délectation que Julie s’admirait dans la psyché de sa chambre. Ses formes généreuses sans l’être trop, sa silhouette élancée et gracieuse, quoique un peu trop musclée à son goût, la comblait.

    « Eh, l’autre ! Regardez-la ! Elle se trouve trop belle ! »

    Elle rigola à cette pensée et entreprit de coiffer ses longs et fins cheveux noir de jais avec son peigne en bois. Elle se baissa un peu pour voir le sommet de son crâne.

    « Trop petit ce miroir, pensa-t-elle. Quand je rentrerai, j’en installerai un dans ma chambre. Ou peut-être me ferais-je faire un pan de mur complet ? Non, un grand devrait suffire. Il ne s’agirait pas que j’en perde la tête. »

    Elle gloussa en plongeant son regard dans le reflet de ses yeux d’un bleu azur. Elle y vit tant d’espoir que son cœur fit un bond dans sa poitrine.

    La treizième avait tenu sa promesse. Ses potions avaient réussi à la transformer totalement, ou presque. Il avait fallu près de trente cycles à Banita pour y parvenir. Julie avait refusé d’aller chez les sapiens. La chirurgie lui avait paru une méthode horrible. Depuis des cycles, elle ingurgitait toutes les décoctions que lui donnait la Dame de Cobannos.


Texte protégé

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s