Okami (4)

La Folle attendit Esteban en haut des escaliers menant aux profondeurs de Cobannos. Quand l’homme-dragon émergea enfin, la nuit venait à peine de tomber. Les paroles douces et réconfortantes de la guérisseuse mirent un peu de chaleur dans ce cœur fatigué et ce corps amaigri par un trop long jeûne. La Folle, dont la joie amusa Esteban, l’enveloppa d’un baume de sérénité. Banita irait à Andenken. Là-bas, son statut d’homme-dragon lui ouvrirait les portes de la cité interdite des Divarvel.
Dans trois lunes, la transformation des quatre cents cycles serait passée. Charlie était celle qui devait être sa compagne. L’homme-dragon n’en avait jamais douté.
Trois lunes ! Presque rien.
Cette nuit, Esteban dormit dans un vrai lit. Et tout petit fut-il, il lui parut le plus confortable des couchages. Trois lunes ! Esteban s’endormit avec l’espoir qu’il ne serait plus jamais seul au monde.

*

Perle de vie, perle de vie
Toi qui tournoie dans la cité
Trouveras-tu ton amie,
Dans le cœur d’hominidé ?
Hommes, femmes, enfants,
Nul ne semble répondre à ton cri.
Toi qui traverse inlassablement,
Murs de bois, de pierre ou de torchis.
Perle de vie ne trouve pas
Son élue, son âme sœur.
La cité qu’elle quitte de ce pas
Ne refermait nullement son cœur.


Texte protégé

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s