Yamakasi

Dans la cité, les Yamakasi sont sept copains qui ont inventé un sport qui consiste à escalader tous les supports urbains possibles. Au sommet de leur art, ils pensent être discrets en le pratiquant tôt le matin. Mais les plus jeunes n’ont pas les yeux dans leurs poches et veulent faire comme leurs aînés. Les grands frères prennent conscience de leur trop grande insouciance, quand l’un d’eux fini à l’hôpital en les imitant.

La famille de l’enfant se retrouve dans la détresse. Victime un médecin véreux, elle doit réunir une grosse somme d’argent pour que leur petit puisse être transplanté d’un cœur. Les heures sont comptées, les Yamakasi décident donc de faire des cambriolages pour venir en aide à cette famille.

Des larmes aux rires pour un phénomène de société

Ce film offrant de vertigineuses cascades porte en lui les sujets sensibles du racisme et de l’égalité.

Mais on l’oublie très vite quand arrive les scènes de cambriolages, où s’enchainent les parties de chat perché avec des chiens, de caches-caches, pour finir en course-poursuite, version aux gendarmes et aux voleurs sur les toits de la ville.

Malgré le message fort que cette histoire fait passer, il n’est pas difficile de passer des larmes aux rires. Les parents auront certainement besoin de veiller à ce que leurs enfants ne se mettent pas à grimper sur les murs.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s