La partie de cartes – Jacqueline Dana

« Quand Iphigena meurt, sa fille Hélène trouve son journal intime. La jeune femme découvre les secrets de cette mère avec laquelle elle n’entretenait pas beaucoup de tendresse. Suite à la lecture de ce journal, Hélène décide de retourner dans l’île qui a vu grandir ses parents dans le but de régler les comptes du passé. »

Il m’a difficile d’entrer dans cette histoire qui commence de manière en peu brouillonne. Dès la première phrase, Hélène a 20 vingt. A la deuxième, elle nous parle de son cinquième anniversaire, de son poney que lui a offert son père. Des demi-mots sont échangés entre les parents et rendent la petite Hélène jalouse.

Tout à coup, il est question du petit ami d’Hélène, des conflits entre elle et sa mère, de la recherche en cachette d’un livret de compte. Des souvenirs du père mort quand Hélène était plus jeune s’ajoutent à tout cela.

Heureusement, la mort d’Iphigena assainit ce brouhaha. Hélène trouve le carnet rouge que sa mère cachait. En entamant sa lecture, commence la narration de la vie difficile de la mère à la fin de laquelle, la fille prend la décision d’aller en Corse.

Dans la deuxième partie, l’histoire coule, la lecture est plaisante, les rebondissements rebondissants.

Si on omet le début fastidieux, ce roman sait nous étonner. Il nous parle des traditions Corse sévères et difficiles, surtout pour les femmes. Ce roman nous offre un voyage sur une île qui n’appartient qu’à elle.

Il faut lire ce livre pour comprendre tout le sens de son titre.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s