Villa Thaï

Nous avons profité d’un bon de réduction du restaurant Villa Thaï qui se trouve rue Albert Leboucher à Papeete pour goûter la cuisine thaïlandaise.

La toute petite salle de quelques tables du rez-de-chaussée nous a surpris. La serveuse nous a expliqué que nous pouvions garder nos chaussures si nous mangions en bas, mais qu’il fallait les enlever pour la salle du haut. Devant le manque de charme du bas, nous avons opté pour le haut, mis nos tongs dans l’un des casiers à l’extérieur, jeté sa clef au fond de mon sac, et zou !

Le cadre de la salle du haut est dépaysant, musique douce thaïlandaise, rideaux imprimés d’orchidées, avec un bouddha qui veille sur la quiétude de notre repas. Les tables sont dans des fosses de chaque côté de la pièce. On s’assoied sur un coussin parterre en mettant les jambes sous la table, dans la fosse. Cela nous a beaucoup plu. En regardant la photo du prospectus, nous pensions manger à genoux, ou en tailleur. Nous avons été heureux d’être assis à l’occidentale.

Pour un palais qui a plus l’habitude des pâtes à la bolognaise et ne crache pas sur une bonne fondue savoyarde, la cuisine thaïe est surprenante. On est loin du chao nem ou du canard laqué (oui je sais, c’est chinois).

Etant quatre personnes, nous avons pris un plateau royal(prévu pour deux personnes) par couple, nous permettant ainsi d’avoir un échantillon d’entrées tel que des nems, des brochettes de poulet, une petite salade avec du vermicelle et d’autres fritures dont je n’ai pas retenu le nom. Tout cela agrémenté des sauces qui vont bien. D’ailleurs, ma préférée est celle à la cacahuète.

Etant une petite mangeuse et après sa portion d’entrée, ma fille n’est pas arrivée à bout de sa soupe agrémentée de viande et de légumes. Tant mieux pour le papa qui s’est fait un plaisir de la finir. Ils ont beaucoup aimé cette profusion d’épices.

Mon fils a tenté le Lap Neua qu’il n’a pas apprécié. Ce plat est composé de viande de bœuf crue ou cuite, assaisonnée de différents citrons, de menthe et de coriandre. Le goût ne lui a pas convenu. Même moi je ne suis pas arrivée à le finir. Donc si vous n’êtes pas adepte des plats citronnés, évitez. Cela n’a rien à voir avec le poisson cru au lait de coco. C’est vraiment particulier.

Mon homme et moi n’avons pas résisté au massaman. Ce ragout au curry est fort en goût, épicé mais pas piquant. De peur de ne pas finir, nous n’avions pas pris de riz. Nous en avons vite commandé pour bénéficier jusqu’au bout de la saveur de la sauce. Eh oui ! Pas de pain en Thaïlande. Et tant mieux. Le riz dans cette sauce au curry est vraiment délicieux.

Nous avons fini par un petit dessert chacun. Glace, mini-samoussas de fruits, et nems à la banane (attention, c’est bouillant dedans) et au Nutella.

Oui ! Je sais ! Le Nutella, ce n’est pas thaïlandais. Mais que voulez-vous. On ne me refera pas.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s