Les Catilinaires d’Amélie Nothomb

J’avais déjà tenté de lire un roman de cette auteure. J’ai tourné les talons devant la difficulté de la chose.

N’aimant pas l’échec dû au fait que je ne suis pas arrivée à lire un roman de cette femme de bonne notoriété, je me suis dit : J’y arriverai !

C’est fait.

Je suis venue à bout de ce livre de 150 pages, dont l’histoire me semblait intéressante.

« Emile et Juliette, un couple de citadins à la retraite, ont acheté une maison à la campagne pour finir leurs vieux jours. Tout se passerait bien, s’il n’y avait leur voisin qui s’incruste chez eux tous les jours de quatre à six heures de l’après-midi. »

Vous l’aurez compris, le voisin en question est imbuvable. Il ne répond que par peu de mots, voire par monosyllabes, croit qu’être reçu lui est un dû et agrémente ces deux heures de sa mauvaise humeur et de ses longs silences. »

C’est également à ce moment que commence la torture pour les lecteurs qui comme moi sont tout justes lettrés. On ne sait lequel des deux détester le plus entre le voisin impoli et Emile, ancien professeur de grec et de latin qui pense pouvoir faire fuir l’importun par sa science infuse, alors qu’il suffirait de lui dire poliment, mais fermement : Non !

Et pour le coup, c’est moi qui ai presque failli fuir.

Les érudits adoreront le verbiage de Nothomb.

Désolée, je veux dire d’Emile.

Moi, ça m’a gonflé au point ou j’ai eu parfois envie de baffer le Mimile. Ajoutez à cela que ce couple niant-niant à souhait se prend d’affection pour la chose, euh … désolée …, pour la femme du voisin et la couple est pleine.

J’ai trouvé l’histoire plaisante, si vous enlevez le blabla fait pour celles et ceux qui ont plus de culture que moi (oui, j’assume). J’ai eu hâte de savoir si notre couple de vieux allait s’en sortir.

C’est chose faite.

D’ailleurs, la fin est pleine de surprise. Fait d’une bonne dose de bons et de quelques mauvais sentiments.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s