Hôtel Kaveka à Moorea

Nous avons eu très envie de passer deux jours à Moorea. Les vacances aidant et après une recherche internet, nous avons réservé à l’hôtel Kaveka donnant sur la baie de Cook.

Comme beaucoup de personnes, nous avons trouvé cette adresse sur booking.com, et nous avons fait l’erreur de réserver sur ce site. Je dis l’erreur, car en arrivant à l’hôtel, nous nous sommes aperçus que cela nous aurait couté moins cher si nous étions allés sur la page facebook de l’hôtel.

Je vous conseille donc de vérifier les tarifs non pas grâce à un autre site que booking.com, mais bien en allant à la source. Car il faut le savoir, rien n’est gratuit en ce bas monde. Les sites de comparaison de prix prennent leur marge au passage.

Toutefois, nous n’avons pas été déçus du lieu.

Pourquoi avons-nous choisi cet hôtel ?

– Le prix nous semblait correct,
– les prestations suffisantes pour nos besoins,
– mais surtout, nous avions tous un vrai lit.

En effet, j’ai deux adolescents et pour la paix des ménages, je dors (si je puis dire) avec le garçon, quand nous n’avons pas les couchages adéquats. J’adore mon fils, mais dormir avec lui est synonyme de nuit presque blanche. Quand il arrête de bouger 5 minutes, tu t’assommes vite avec un gourdin pour arriver à t’endormir. En plus, mon ainé est une fille. A 16 ans, ce n’est pas comme à 6. On aime bien son intimité. Donc avec chacun son lit, nous avons bien dormi. De toute façon, en bungalow ne vous imaginez pas faire autre chose, surtout quand les enfants sont grands.

Nous avons eu l’immense surprise de trouver la climatisation et la télévision. Les pensions offrent très souvent le réfrigérateur présent dans leurs bungalows. En Polynésie, il fait chaud, donc ce n’est apparemment pas un luxe, comme le ventilateur au plafond. Mais la clim, c’est le top du top. Pas besoin de laisser ouvert le bungalow pour le rafraichir, donc pas de moustiques à l’intérieur. J’ai apprécié l’armoire qui offre un rangement fermé. Et pour celles et ceux qui ont des objets de valeur, il y a même un coffre à code. La salle de bain est lumineuse, ce n’est pas mal surtout si l’un de vos enfants a facilement peur dans la pénombre. Je n’ai pas aimé leur savonnette, je préfère celle de Tiki parfumerie. Par contre nous avions assez de serviettes pour tous. Ce n’est pas toujours le cas, même en France. Quatre personnes, ce n’est pas trois et encore moins deux. Ici, chacun la sienne.

Le meilleur souvenir que nous en aurons tous gardé, c’est le ponton. Allez sur leur page (lien), en regardant les photographies vous aurez un véritable avant-goût de ce qui vous attend. Le premier truc que l’on se dit en arrivant au bout du ponton, c’est qu’on irait bien piquer une tête. D’ailleurs, nous sommes allés voir la clinique des tortues à l’intercontinental (c’est gratuit) et même si les services proposés sont d’un plus haut niveau, pour rien au monde nous n’avons regretté notre petit coin de paradis, qui se dit en passant et idéal pour les amateurs d’apnée.

D’ailleurs, si vous aimez les tortues, il faut plonger vers 10h pour en voir deux qui passent régulièrement à cette heure-là. Elles font surface à quelques mètres du ponton avant de replonger. Il y a aussi une murène qui niche sous la jetée.

Nous avons même eu la chance d’avoir un magnifique bateau amarré dans la baie.

Les deux seuls bémols sont :

– le manque de céréales dans le déjeuner le moins cher. Si tes enfants ne mangent que cela avec leur lait, tu es obligé de prendre le déjeuner au-dessus.
– le temps d’attente entre la commande des plats aux restaurants et leur arrivée sur la table. Ce qui est dommage, entre la pizza, la soupe chinoise, le chao nem ou encore le menu touristique, nous y avons tous très bien mangé. Cela vient peut-être du fait que nous avons demandé que soient servis en même temps l’entrée et le plat principal du menu.

Si vous êtes entre amis, vous ne vous en rendrez pas compte, mais avec des petits, cela risque de vous paraître interminable. Je vous conseille alors de prendre des plats simples et de réserver une table sur le bord extérieur pour prendre patience en donnant du pain aux poissons.

Sur ce, bon séjour !
Ou pas !

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s