Corrections d’Okami

Depuis plusieurs jours, je suis vraiment très motivée. Alors que je pensais avoir fini avec la correction de mon manuscrit, je me suis rendu compte en lisant un autre livre, publié par « J’ai lu », que j’avais commis des erreurs grammaticales. Et puis j’ai fait analyser une partie sur un site qui donne les répétitions de mots.

Le bilan n’a pas été bon.

Alors je suis en train de reprendre une nouvelle correction.

Et vous savez quoi ?

Je change encore des tournures de phrase. L’histoire reste la même, mais bientôt ce roman aura une allure bien différente de mon premier jet. Il s’enrichit de vocabulaire, perd des copier-coller oubliés, s’allège de « répondé-je », « répondis-je ».

Mon amie Caroline m’a incitée à rajouter des descriptions. Je dois souvent vérifier que celles en début de livre correspondent à celles en fin.

Mon amie Eveline a beaucoup aimé le changement de point de vue. Je bouge la caméra virtuelle et je la place souvent dans la tête de mon héroïne. Et comme elle a un dédoublement de la personnalité, je modifie la typographie (les majuscules, gras, italique…).

Par contre j’ai choisi de raconter l’histoire par un narrateur global pour le reste du texte.

Bref ! Les extraits que j’ai déjà publiés ou planifiés à la publication ont été modifiés.

Je me dis que vu que je n’ai pas vraiment une foule de lecteurs, je pourrais juste les mettre à jour, tant pis pour ceux qui n’ont pas lu cette nouvelle version puisque l’histoire n’a pas changé.

Ou alors, je trouve une autre manière de montrer mon travail.

J’aimerais créer un autre site juste pour mon manuscrit, mais je me pose des questions existentielles du genre : dois-je appeler ce site « Okami » en sachant que ce ne sera peut-être pas le nom définitif de mon livre ? Dois-je mettre les textes avant/après pour montrer l’évolution de mes corrections ? Dois-je expliquer mes choix de noms pour mes personnages ? Pourquoi tel lieu, telle apparence, tel … ?

Dites ! Vous pensez que les autres écrivains se posent toutes ces questions ?

Je vais commencer à travailler sur le résumé total du livre, ainsi que sur la quatrième de couverture. Habitant à Tahiti jusqu’en 2020, Je rechercherais une maison d’édition qui prend les manuscrits en courriel.

J’aimerais qu’à mon retour en France, la machine soit lancée.

Qui sait, toi qui me lis en cet instant pourras dire un jour :

Oui Gigi et son Okami ! Je connais très bien !

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s