Mon voyage à Tikehau

 

Nous avons eu le grand bonheur que mon homme gagne un billet d’avion aller/retour pour les îles. Ma fille voulait voir les plages de sable rose. Nous sommes donc allés à Tikehau.

Nous avons embarqué sur un avion de air Tahiti vers 11h et nous sommes arrivé pour manger. En arrivant à la pension Aito Colette nous sommes tombés nez à nez avec ça.

28379093_2098113877085786_114857303795111201_n.jpg

Après avoir posé nos petites affaires dans notre bungalow pour 4 personnes de la pension,

28379725_2098112207085953_3166401966376858303_n.jpg

nous avons cherché un snack. Va savoir pourquoi, on avait envie de frites.

Hihihi !

Après avoir marché un certain temps qui nous a paru long (normal, c’était ensoleillé), nous avons pu manger au snack Ohina qui se trouve après l’OPT. Nous avons eu le choix entre bœuf au barbecue, poisson (bien sûr, c’est quand même la Polynésie), poulet pané sauce citron (pas le truc industriel, le pané ici, c’est trempé dans la pâte à beignets), hamburger, avec un accompagnement de notre choix, à savoir riz, frites, légumes. On a bien mangé pour pas cher. Ensuite nous sommes rentrés à la pension pour aller faire un petit plouf. Pour ceux qui aiment faire de l’apnée, nager juste devant les bungalows ne sera pas forcément un plaisir. Il vaut mieux entrer dans l’eau côté restaurant de Colette ou au niveau de l’espace bateau (voir photo). Sinon vous aurez à risquer votre vie, … , non vos genoux et vos bras sur les coraux.

28166589_2098112940419213_3987052516325774034_n.jpg

Je ne peux pas dire qu’il y a beaucoup de poisson. A moins d’être à l’aise dans l’eau, et là vous irez plus loin que moi et pourrez voir des raies, voir des raies manta. Les requins à pointe noire sont nombreux, voir très nombreux. Ils ne sont absolument pas dangereux pour l’homme, même les enfants.

 28059374_2098113303752510_6371019980545840220_n.jpg

 

Perso, je ne suis pas adepte de plongée sous-marine, mais il est possible de plonger avec le club qui n’est pas loin de l’épicerie (enfin il mange dans le lagon, pas dans l’épicerie). Des personnes ont vu un requin-marteau à 4 mètres, mais il y a 40 mètres de fond dans le lagon.

Nous avons choisi de faire la sortie proposée par Henéré et Colette. L’aller en bateau a été éprouvant. Au début, mon fils et moi avons rigolé car la vitesse nous a fait penser au générique « Hawaï police d’Etat ». Mais après avoir décollé de notre banc, le mal aux fesses s’est fait cruellement sentir. Nous nous sommes arrêtés pour nager avec les raies près d’un motu qui était une ancienne ferme perlière. Et puis nous avons ré-embarqué pour visiter l’île aux oiseaux. Et croyez moi, y a plein d’oiseaux dans l’île aux oiseaux. Cela a fait penser à Hitchcock à certains d’entre nous.

Nous avons rejoint le motu d’Henéré pour le pique-nique. Au menu, barbecue de poissons, pain de coco, coco germé ouvert sur place et poisson cru au lait de coco pressé sur place. Nous avons bien rigolé car Henéré a oublié le citron.

28056114_2098113620419145_1486774416876467811_n.jpg

 

Si vous aimez les bernard-l’hermites, vous serez aux anges. Le sol en grouille. Ils ne sont pas tous aussi gros que celui de ma photo.

bernard.png

 

Nous avons mangé, nagé, puis vers 15h, nous sommes repartis. Le retour a été moins douloureux pour nos fesses que l’aller, car nous étions dans le bon sens des vagues.

J’ai beaucoup aimé cette sortie, mais je la déconseille aux femmes enceintes ou aux personnes qui ont des problèmes de dos en cas de houle. Le voyage en bateau a vraiment été une épreuve. Il faut prévoir un rendez-vous à l’ostéopathe au retour. N’oubliez pas non plus une bonne dose de crème solaire (beaucoup, beaucoup, beaucoup). C’est simple, les polynésiens ne craignent pas le ridicule, alors ils n’hésitent pas à s’enduire de crème. Fiez-vous à eux. S’ils sont blancs de crème, faites pareils. Vous vous épargnerez les brûlures. Mon fils a trouvé l’après-midi trop longue. Heureusement qu’il est bien dans l’eau. Nous l’y avons accompagné et cela a passé le temps.

Les repas du soir de la pension sont délicieux, mais il faut aimer le poisson. Henéré a joué de la guitare ou du kamaka et chante avec sa femme des chansons du cru. Pour rire, j’ai dit à Colette qu’il fallait absolument des coquillettes dans une pension de famille. Et le soir, nous avons eu des pâtes, à la grandes joie de la famille avec deux petites. Le lendemain du riz était de la fête. Donc même si vous avez des enfants difficiles, ils auront à manger. Sinon, il faut demander à Colette, elle est vraiment adorable.

Nous avons passé deux nuits à Tikehau, ce qui était déjà beaucoup pour mon fils qui ne fait pas d’apnée et se lasse vite de nager, ou de ne rien faire. Comme il est autiste, le voyage ne pouvait pas être très long.

Nous avons repris la navette de la pension avec des casse-croûte de chez Colette, pour arriver à l’aéroport vers 12h.

Tikehau est une île où il n’y a rien d’autre à visiter que les fonds marins, le tour de la grande île, les plages, les motu. C’est magnifique, mais il n’y a pas de musée, pas de commerce artisanal. Si vous y allez, c’est vraiment pour la détente, le farniente ou la plongée.

Il y a différentes pensions sur l’île, ainsi que du quatre étoiles qui propose des bungalows sur pilotis.

Donc bon voyage !

Ou pas !

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Mon voyage à Tikehau

  1. Ping : Punatea Village – Gigi vit sa vie

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s