Le bleu est une couleur chaude – Julie Maroh

Je suis fan de BD que je dévorerais une bibliothèque par semaine si j’en avais l’occasion.

Il y en a qui n’ont pas laissé leur empreinte sur moi et d’autres qui m’en ont faite des inoubliable.

Bien qu’hétérosexuelle, il y a quelques années, je suis tombée sur cette bande dessinée dans la médiathèque de ma ville. Je l’ai feuilleté et puis …

C’est sur un lit d’hôpital que commence cette magnifique histoire d’amour. Par le biais de son journal intime, Clémentine nous décrit ses premières amours d’adolescente jusqu’à sa mort. Cette jeune fille n’a pas particulièrement de penchant pour les filles. Elle a même un petit copain. Seulement, un coup de foudre pour Emma la frappe en pleine rue. Cette femme aux cheveux bleus au bras d’une autre femme remet en cause la sexualité de la lycéenne qui se trouve bouleversée à une période où les jeunes se cherchent toujours, se trompent souvent, se trouvent parfois. La vie est loin d’être un fleuve tranquille pour Clémentine et Emma. L’hostilité du père de Clémentine qui refuse les sentiments de sa fille pour une autre va la pousser hors de son foyer. L’implication politique d’Emma va déranger Clémentine devenue adulte. Vient se greffer l’infidélité avec un homme de notre héroïne qui provoquera un choc dans son couple. L’amour gagne toujours,… un jour,… quand la maladie ne s’en mêle pas.

Cette histoire pas vraiment joyeuse reste très belle et touchante. Elle nous démontre que l’amour naît et grandit sans se poser de questions sur ce qu’il y a entre les jambes de celle ou celui qui se trouve en face.

Ce livre n’est pas pour le jeune public. Certains dessins sont très explicites même si ce livre n’a pas un but érotique. Donc 14 ans me semble un âge minimum, surtout pour les jeunes filles (mais également les jeunes garçons) qui se posent des questions sur leur propre sexualité, car l’état d’esprit de la Clémentine adolescente est vraiment bien posé (mais cela n’est que mon avis).

Et pour celles et ceux qui veulent aller plus loin que le livre, il en a été fait un film : La vie d’Adèle.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s