Tour de vice – Alex Türk

Une tournevis dans une tache de sang, s’il y a bien une couverture pour vous faire comprendre de quoi parle le livre que vous tenez dans les mains, c’est bien celle-ci. Si vous ajoutez à cela le titre qui n’est autre que « Tour de vice », la coupe est déjà pleine.

Sauf que ce livre offre une surprise d’écriture. Alors ne commencez pas à vous imaginer des choses impossibles, vous serez déçus. Ce roman est bien une enquête policière. En effet, le commissaire Coblenz et son équipe de la PJ (police judiciaire française) sont à la traque. Ils cherchent d’un tueur en série qui tue (normal c’est quand même un tueur)  à coup de tournevis (ça vous l’aviez compris sans moi) qu’il plante un coup dans un œil, un coup dans l’autre, un coup dans… enfin vous le découvrirez bien tout seul. Des post-it sont laissés sur le corps de chacune des victimes avec un court message.

Mais c’est là que s’arrête la similitude avec les autres romans traitant de meurtre en série. Nous sommes à mille lieux des livres de Chattam, ou de la série télévisée NCIS. L’enquête est menée avec sérieux, mais pas au point de louper l’heure du repas. Attention, pas question de fast-food dans ce roman. Les personnages sont des épicuriens dans l’âme. Si vous ne savez pas quoi faire à manger un soir pourquoi pas vous inspirer de ce livre. Vous aurez même le vin qui va bien. Le commissaire suit l’enquête tout en donnant ses cours, en allant dans des séminaires, et tout cela sans oublier de vivre une vie sentimentale bien remplie. Loin des clichés donc, les descriptions des scènes de crimes sont moins compliquées, l’auteur a trouvé plus intéressant de d’écrire les assiettes. Les rapports du légiste sont moins techniques, mais tout aussi pertinents. Le profil psychologique est moins torturé, moins développé. Mais loin d’être des incapables les enquêteurs cherchent et trouvent bien plus qu’ils ne l’espéraient.

Si vous aimez les livres à fond dans l’enquête au péril de sa vie, oubliez ce roman. La légèreté du ton en fait un livre bon enfant. L’auteur donne l’impression de s’être plus intéressé aux policiers qu’au criminel, et ce, même si les méchants sont tous arrêtés.

Si vous voulez passer un bon moment avec une histoire pas prise de tête, ce livre devrez vous plaire.

Alors bon lecture ! Ou pas !

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s